Older is Wiser : Davy Jones & The Lower Third – David avant Bowie

Alors que le Thin White Duke sort son double album live Reality Tour tirée de sa tournée 2004 et repousse celle prévue pour cette année du haut de ses 63 ans (he’s not 64 four yet), repartons au commencement, avant que Space Oddity n’emmène la tête de file du glam-rock -et le suiveur de toutes les tendances ensuite- au sommet.

Avant de changer son nom en David Bowie (d’après James Bowie…) pour en finir définitivement avec les confusions avec le chanteur des Monkees et d’enfiler des collants à paillettes, Davy Jones jouait dans un groupe de garage en bonne et due forme, costume et cravate fine à l’appui, 3 accords et une guitare twangy en guise d’accompagnement.

Réédités ici en réunissant sur la même compilation les deux titres enregistrés avec les Manish Boys et le premier single du Lower Third, ces trois morceaux sont les derniers enregistrés sous ce nom. Attitude et style mod alors que les Who cartonnent avec « I can’t explain » leur premier single sorti en janvier 1965, qui fut produit par Shel Talmy, également aux commandes des singles de Jones et sa bande.

La chanson n’est pas particulièrement un succès  et c’est en concert avec le Lower Third, sous le nom de David Bowie désormais, qu’il sera repéré par Ken Pitt, son futur manager dont les conseils seront en partie responsable de l’échec du premier album éponyme « David Bowie », et donc de la remise en question qui a mené à Space Oddity !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s