New Politics, The Bewitched Hands On The Top Of Our Heads @ Point Ephémère – 02/04/2010

Défricheuses hors-pair, les Transmusicales de Rennes faisaient leur rebond vendredi soir au Point Ephémère en invitant trois groupes programmés lors des dernières éditions du festival. Si en apéritif, la pop encore immature de Nimh nous laissait sur notre faim, les Danois sur ressorts de New Politics et la pop psychédélique des Rémois The Bewitched Hands On The Top Of Our Heads ont comblé toutes les attentes et démontrent deux manières d’occuper une scène : gesticulation et humour pour les premiers, émotion et force des compositions pour les seconds. Certes, la cohérence n’aura pas été le maître mot de la soirée, mais les Trans ont encore une fois confirmé leur talent pour découvrir les groupes de demain. On en reparle dans un an ?

 

Nimh

Sympathiques, c’est le mot qui conviendrait le mieux à ces Rennais. C’est vrai, dès la première écoute, leurs compositions ne sont pas désagréables à l’oreille et le manque d’aisance sur scène des quatre bretons est équilibré par une bonne humeur communicative. Malgré tout, Nimh n’invente pour l’instant pas grand chose : on reconnait le talent qui couve dans les ponts instrumentaux et les sorties de morceaux bruitistes  (le Rhodes fait vraiment des merveilles et donne une chaleur particulière à n’importe quel morceau…) mais les compositions plus classiques ont déjà été entendues et manquent cruellement de cohérence et de personnalité : basse bondissante tendance reggae dans un titre et final rock rageur sur le suivant, ukulélé pour l’originalité et final en synthé débridé pour étouffer le tout, Nimh peine encore à cerner son terrain de jeu.  On gage qu’un marathon de scènes épurera les compositions du groupe pour en dégager le coeur !

http://www.myspace.com/nimhproject

New Politics

Leur concert a retourné les Trans cette année, dont ils sont la belle découverte. Avec leur rap gouailleur sauce Beastie Boys, mélangé à un once de punk/skate le tout mâtiné du discours post-ado politisé de RATM, New Politics a tout pour mettre le feu aux festivals de l’été.

Véritable bombe, les New Politics étaient bien décidés à remuer le Point ce soir là, à l’occasion de leur deuxième concert français. On peut ricaner à l’écoute de leurs appels à la révolution et leurs railleries des classes moyennes, mais impossible de ne pas shaker son booty sur les phrasés rap syncopés de ces Danois en ébulition. La « bête », comme les deux membres du groupe aiment l’appeler, qui se cache derrière la batterie assène des coups de massue à ses toms tandis que la Jaguar du guitariste est malmenée, tordue, frappée sur les pieds de micro et les retours et fait les frais de ce mauvais traitement en refusant de fonctionner sur quelques titres. Les soucis techniques sont habillés par des cours improvisés de français et d’impressionantes démo de breakdance et slow-motion : les trois remplissent la scène pour douze.

Les compositions se suivent et se ressemblent, limitées par la formation trio basse/guitare du groupe, mais les simagrées du chanteur dissolvent toute lassitude, on ne voit pas passer le set d’une heure et c’est comme ça qu’on reconnait un bon groupe de rock défouloir : les neurones se sont bien reposées et on a évacué tout le stress d’une journée de travail (et ça, le chanteur y tenait, vérifiant plusieurs fois auprès du public que le résultat était bien là  !). La formule risque de s’essoufler rapidement, mais il est clair que New Politics agitera son petit monde plus d’une fois.

http://www.myspace.com/newpoliticsrock

The Bewitched Hands On The Top Of Our Heads

Originaires de Reims et révélés grâce à une reprise du Tonight de leur voisin Yuksek, qui leur a valu une place aux Trans 2008, les Bewitched (comme on les appelle quand on est un peu intimes), qui faisaient office de doyens de la soirée, jouent une pop illuminée, dopée au psychédélisme, arrangée à grands renforts d’harmonies en tout genre et de couches de guitare superposées, rappelant tantôt le folk forestier de Fleet Foxes, tantôt le rock grandiloquent d’Arcade Fire et n’hésitant pas à lorgner même du côté du revival psyche du Brian Jonestown Massacre. Des Français parmi les plus excitants du moment.


Dès les premières notes de Happy With You, le charme opère. Les voix se mélangent : puissantes ou de fausset, féminines, masculines, les Bewitched nous proposent tout un éventail de sensibilités, qui se mêlent et nous frappent de toute part, alors qu’on ne sait où donner de la tête, abasourdis par ces solos hypnotiques si caractéristiques du psychédélisme 70’s. Véritable chorale hallucinée, tous les membres se dévouent à leur instrument, les laissent s’exprimer sans retenue : la basse rebondit, le tambourin scintille, le batteur se régale derrière les fûts, servant à merveille les harmonies vocales, comme sur ce Work qui sonne comme les plus grands titres de la scène canadienne.

Le groupe multiplie les configurations, les membres s’avancent sur le devant de la scène, s’effacent en coulisses, et chaque formation fonctionne. Toutes les chansons commencent en nous hérissant les poils de la nuque, que les Bewitched soient à deux, à quatre ou à sept, a cappella ou accompagnés, tant leurs hymnes transpirent de ferveur.

Alors que leur album devrait voir le jour en 2010, The Bewitched Hands On The Top Of Our Heads est un des groupes français les plus aboutis tournant actuellement. Après John&Jehn et leur new-wave classieuse, Villeneuve et son rock-electro panaché,  les Rémois nous montrent qu’on sait aussi produire de la pop magistrale dans l’hexagone. Une belle semaine, rassurante : la french touch ne se limite donc pas à l’électro de Daft Punk ou de Air et on n’a qu’une seule envie, écouter les petits qui naîtront de cette scène.

Setlist :

Happy With You

So Far Away From The Sea

So Cool

Underwear

Work

Ben’s Song

Birds & Drums

I Don’t Know, Master

Cold

Staying Around

Out Of Dream

No Song

Hard To Cry

http://www.myspace.com/handsbewitched

Textes et Photos : Jean-Philippe Régnier

Merci à Aurélie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s