Archives de Tag: rock

Meet The Album Leaf

Avant son concert à la Maroquinerie le 19 mars, j’étais allé rencontrer Jimmy LaValle, unique membre à part entière de The Album Leaf. Subissant un contre-temps, la rencontre s’est faite alors qu’il finissait ses pâtes bolognaises dans le restaurant attenant à la salle. Questionné aussi bien sur l’évolution (de moins en moins frappante) de son post-rock instrumental au fil des albums que sur sa filiation avec le scène de San Diego, LaValle fera preuve de bonnes manières exemplaires, en parlant très peu, puisqu’il avait la bouche pleine. Une rencontre elle aussi instrumentale, en somme.

Lire la suite

Publicités

BloodShot Bill, Heavy Trash @ Maroquinerie, 20/03/2010

Retrouvez la chronique du concert donné par Jon Spencer et son Heavy Trash sur Rock-Times !


Pour amorcer le retour dans les 50’s, BloodShot Bill et son scat-rockabilly. Sortez la gomina.

Lire la suite

The Album Leaf @ Maroquinerie – 19/03/2010

Temps de vol : 1h25. La musique de The Album Leaf est atmosphérique, elle vous porte sur un doux coussin cotonneux et vous enlace d’une chaleur réconfortante… Certes, au fil des albums, le projet de Jimmy LaValle devient à chaque fois un peu plus prévisible : le dernier en date, « A Chorus of Storytellers », n’est pas mauvais, mais ne sort pas des sentiers battus depuis 10 ans par le multi-instrumentiste, à savoir un post-rock instrumental centré sur un clavier Rhodes chaleureux et des beats électroniques. C’est en live que la musique prend toute sa dimension, en dévoilant la chaleur et la puissance qu’on devine retenues sur les enregistrements studio, et ce malgré la timidité déconcertante du groupe. Hier soir, The Album Leaf n’est pas sorti de sa cabine de pilotage mais a fait planer la Maroquinerie à très haute altitude.

Lire la suite

Copy Haho, Los Campesinos! @ Point Ephémère – 15/03/2010

Un concert au Point Ephémère, ça tranche généralement avec le charme discret des salles parisiennes, aux balcons et lourds rideaux rouges façon cabaret. Ici, on se retrouve sur le béton, dans une salle qui sent la vieille bière et l’humidité, les amplis buzzent déjà avant même que le concert ne commence, le volume calé sur 11, et l’atmosphère baigne dans une fumée postiche, qui rappelle une époque où les salles étaient embrumées d’un smog épais. C’est dans cette ambiance poisseuse que Los Campesinos! sont venus présenter leur nouvel album,  Romance is Boring. Plus proches des groupes  post-rock nord-américains, par leur façon de déconstruire les formats et sonorités pop et la voix très mise en avant de Gareth Campesino!  (on pourrait vaguement penser à Thee Silver Mt. Zion) que de la scène britannique actuelle, leur style impose l’avis tranché (et je dois dire que je me place du côté de ceux qui ont un peu de mal…) mais force est de reconnaître que le septet impressionne par sa précision en live. Pour ouvrir la soirée, des écossais aux  relents d’indie-pop US  90’s (lisez « Pavement »), Copy Haho.

Lire la suite

Adam Green @ L’Alhambra – 08/03/2010

Le trublion new-yorkais clôturait sa tournée européenne hier par une Alhambra comble d’un public éclectique, mais à haut taux de jeunes filles en fleur. A l’occasion de la sortie de son 6ème album, Minor Love, sur Rough Trade, c’est un Adam Green en grande forme, sautillant, blagueur et même pas trop bourré, qui est venu dérouler une setlist aux allures de Best Of , soutenu par un tour-band qui a gonflé à la testostérone son folk sympathique. Au programme, bains de foule, anecdotes testiculaires et quelques litres de sueur. On en redemande.

Lire la suite

The Soft Pack, The Parisians @ Nouveau Casino – 04/03/2010

4 mois après leur passage en première partie des Black Lips au Festival des Inrocks, The Soft Pack était de retour à Paris, leur album éponyme fraîchement sorti chez Heavenly. Les californiens ne disposant pas de la notoriété de leurs homologues new-yorkais The Drums, plus consensuels, les parisiens The Parisians (no kiddin’) sont venus les aider à remplir un Nouveau Casino qui s’est montré enthousiaste et réceptif aux rafales garage-punk de ces gamins au look de gendre idéal.

Lire la suite

The Drums, Oh No Ono & Slow Club @ La Maroquinerie – 25/02/2010

L’Indie Club des Inrockuptibles avait lieu comme tous les mois hier soir à la Maroquinerie (20ème). Pour l’édition février 2010, la petite salle remplie à bloc accueillait le folk joyeux du duo Slow Club, la pop psyché et grandiloquente des dannois de Oh No Ono et la surf-music sous la pluie des new-yorkais de The Drums.

Lire la suite